Fiche Reptile N°04. Le Serpent des Blés

Le serpent des blés (Elaphe guttala) est un serpent appartenant à la famille des Colubridés. Il est originaire du sud-est des Etats-Unis et du nord-est du Mexique et vit en milieu terrestre et sec. Son caractère est généralement très docile, il n’est pas venimeux car ne possède pas de crochet à venin, son élevage est assez aisé et il n’est pas concerné par la Convention de Washington : toutes ces raisons font de lui un N.A.C. (Nouveaux Animaux de Compagnie). Cependant, comme tous les serpents, un certain nombre de règles sont à respecter quant à sa manipulation. 

 

Son habitat :

Les reptiles sont des animaux dont la température interne est directement dépendante de la température extérieure : on dit qu’ils sont poïkilothermes (à l’inverse des mammifères et des oiseaux qui sont homéothermes, c’est-à-dire que leur température interne est stable et totalement indépendante de la température extérieure). Ceci permet de définir pour les reptiles trois températures seuils : la température critique maximale (qui, maintenue trop longtemps, entraîne la mort), la température critique minimale (en deçà de laquelle le reptile plonge dans une léthargie qui finit par entraîner le décès), et enfin la température optimale, légèrement inférieure à la température critique maximale.

Pour ces animaux, le terrarium devra être séparé en deux zones : l’une chaude et l’autre fraîche. Dans la journée, un système de chauffage (cordon chauffant 40w à l’extérieur, lampe 100w à l’intérieur) maintiendra une température de 26°C à 30°C, tandis que la zone fraîche sera équilibrée aux alentours de 24°C. La nuit, la température devra se situer autour de 18°C à 22°C.

L’éclairage sera maintenu 14 heures par jour en été et 8 heures en hiver grâce à une lampe diffusant des UVB. Il existe des lampes spécialement conçues à cet effet.

L’hygrométrie se situera naturellement autour de 60 %  grâce à un bac à bain suffisamment grand pour que votre animal puisse s’immerger en entier (ce qu’il fait durant la mue). C’est également là qu’il s’abreuvera, c’est pourquoi l’eau doit être toujours parfaitement propre et remplacée au moins une fois par jour, le bassin nettoyé et désinfecté toutes les deux semaines. Placez le bac en zone chaude, l’eau restant à 24°C. En période de mue, on pourra compléter l’hydratation de l’atmosphère en pulvérisant ponctuellement de l’eau tiède.

La taille du terrarium doit être suffisante : prévoyez un minimum de 120 cm de long sur 80 cm de large et 80 cm de haut. Prévoir des aérations et des parois lisses en verre.

Le sol, qui doit rester entièrement propre et sec, pourra être tapissé de substrat synthétique spécial pour reptiles, d’écorces, de copeaux de bois blanc ou de graviers, sachant néanmoins que les couleuvres sont très sensibles à l’hygiène, et qu’il faudra le remplacer deux fois par semaine au minimum. Évitez la litière pour chat et les copeaux de cèdre.

Disposez une ou plusieurs écorces de chêne liège en guise d’abri ou des cachettes en résine imitation pierre ou encore des pots de fleurs renversés : prévoyez au moins une cachette en zone fraîche et une autre en zone chaude. Il faudra également de grosses branches disposées de travers pour grimper.

Le terrarium devra être entièrement nettoyé et désinfecté à la javel puis séché au moins tous les deux à trois mois. Les déjections émises quatre à dix jours après le repas devront être retirées systématiquement.

 

Son alimentation :

Une règle de sécurité à respecter avant toute chose : lavez-vous les mains avant de le manipuler afin de leur ôter toute odeur de nourriture : votre couleuvre pourrait les prendre pour une proie et vous mordre. Cependant, les morsures sont peu douloureuses, et les couleuvres ne sont pas venimeuses.

Le serpent des blés est carnivore. En général, il sera nécessaire de lui offrir deux souris ou un rat toutes les 2 à 3 semaines. On pourra également lui proposer un oiseau, un œuf ou un lézard.

Il faudra également compléter les aliments frais avec un complément minéral et vitaminique.

 

Sa biologie :

Le corps est rouge orangé à rouge gris ou encore jaune tacheté de rouge, sa tête possède une marque en forme de V.

L’adulte atteint de 1,6 à 2m. Son espérance de vie se situe autour de 10 voire 15ans.

C’est un animal semi-arboricole, diurne et crépusculaire. Assez docile, il se laisse manipuler facilement. L’hivernage en captivité n’est pas obligatoire, mais conseillé : la température est alors abaissée vers 10°C, et la couleuvre hiberne de novembre à mars dans un endroit abrité du terrarium.

La maturité sexuelle est atteinte à l’âge de 2 ans. C’est à la faveur d’une période de repos que peut avoir lieu la reproduction. Cette période, s’étalant de décembre à janvier, se prépare en augmentant d’abord la fréquence des repas, puis en réduisant progressivement la durée d’éclairage de 3 heures. Puis, les serpents ne sont plus nourris et la température du terrarium est abaissée progressivement à 12°C en zone chaude comme en zone fraîche. On retrouvera progressivement les conditions habituelles au bout de deux mois. L’accouplement se déroule en général pendant la période de repos ou juste après. C’est une espèce ovipare. La ponte, qui a lieu 2 mois après l’accouplement, produit entre 8 et 26 œufs. L’incubation est de 2,5 mois.

 

La prévention médicale :

La seule prévention consiste à bien respecter les conditions d’habitat et d’alimentation, ainsi que ses rythmes biologiques. Surveillez attentivement son appétit et sa vivacité, sachez détecter toute modification de son comportement ou toute diminution de sa couleur. En cas de doute sur sa santé, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire : certains d’entre eux se sont fait une spécialité des reptiles.

Les serpents des blés, comme tous les serpents, devront êtres manipulés avec précaution : on pourra le soulever doucement sans geste brusque à deux mains, l’une le soutenant au niveau de la tête, l’autre au milieu du corps. Évitez de manipuler un serpent après le repas (risques de régurgitations), durant la mue ou encore la gestation. On pourra les habituer doucement à leur donner à manger à la main : ce sont des serpents qui s’apprivoisent facilement, d’autant plus qu’ils sont à peu près inoffensifs.

Cependant, comme tous les reptiles, ce ne sont pas des animaux domestiques « peluches », et leur possession n’est recommandée qu’aux vrais passionnés.

 

Précédent

Suivant