Fiche Reptile N°03. Le Python Royal : Pourquoi pas chez vous ?

Le Python Royal est un reptile de la famille des boïdés. Originaire d’Afrique et d’Asie, sa beauté, sa taille raisonnable et sa docilité font de lui un animal très prisé. C’est pourquoi il fait partie désormais des N .A.C. (Nouveaux Animaux de Compagnie). Cependant, comme tous les serpents, un certain nombre de règles sont à respecter quant à sa manipulation.

Son habitat :

Les reptiles sont des animaux dont la température interne est directement dépendante de la température extérieure : on dit qu’ils sont poïkilothermes (à l’inverse des mammifères et des oiseaux qui sont homéothermes, c’est à dire que leur température interne est stable et totalement indépendante de la température extérieure). Ceci permet de définir pour les reptiles trois températures seuils : la température critique maximale (qui, maintenue trop longtemps, entraîne la mort), la température critique minimale (en deçà de laquelle le reptile plonge dans une léthargie qui finit par entraîner le décès), et enfin la température optimale, légèrement inférieure à la température critique maximale.

Le terrarium devra, pour le Python, être séparé en deux zones: une zone chaude et une zone fraîche. Dans la journée, une système de chauffage (câble, tapis chauffant ou ampoule chauffante) maintiendra une température de 32 à 35°C, tandis que la zone fraîche sera maintenue aux alentour de 27 à 29°C. La nuit, la température sera maintenue autour de 24°C à 26°C.

L’éclairage  sera maintenu entre 14 heures par jour grâce à une lampe diffusant le moins d’UV. Il existe des lampes spécialement conçues à cet effet. La nuit du python est d’environ 10 heures.

L’hygrométrie sera maintenue naturellement grâce à un bac à bain suffisamment grand pour que votre animal puisse s’immerger en entier (ce qu’il fait durant la mue). C’est également là qu’il s’abreuvera, c’est pourquoi l’eau devra y être toujours parfaitement propre et donc remplacée au moins une fois par jour. Placer le bac en zone chaude, l’eau restant à 25°C à 28°C.

La taille du terrarium devra être assez conséquente: prévoyez pour un jeune Python  un habitat de 50 cm de long sur 30cm de large et 40 cm de haut. Pour un adulte, prévoyez 1m de long sur 50cm de large et 60cm de haut, voire 1,20 m sur 60 cm de large et 60 cm de haut, en particulier si vous possédez un couple.

Vous pourrez décorer le terrarium à l’aide de plantes artificielles, qui ont l’avantage de pouvoir être facilement nettoyées et non toxiques.

Le sol pourra être tapissé de papier absorbant ou papier journal mais il sera tout de même préférable d’utiliser des substrats spéciaux pour reptiles.

Disposez une ou plusieurs écorces de chêne liège en guise d’abri ou des cachettes en résine imitation pierre ou encore des pots de fleurs renversés : prévoyez au moins une cachette en zone fraîche et une autre en zone chaude. Il faudra également de grosses branches de travers pour grimper.

Le terrarium devra être entièrement nettoyé et désinfecté à la javel puis séché au moins une fois par mois.

 

Son alimentation :

Une règle de sécurité à respecter avant toute chose: manipulez votre Python avant chaque repas et servez-lui ses repas dans un autre terrarium dédié uniquement à cette fin. Lavez-vous les mains avant de le manipuler afin de leur ôter toute odeur de nourriture: votre Python pourrait les prendre pour une proie. Il faudra également respecter des séances de manipulation de plusieurs minutes deux à trois fois par semaine pour habituer votre Python à la contention.

Le Python est un carnivore, et son alimentation est très simple. Il sera nécessaire de respecter la taille des proies qui doit être adaptée à celle de votre serpent.

Pour les tous jeunes animaux (15jours après la première mue), il faudra un à deux souriceaux (d’une semaine)  tous les six jours. Puis, au fur et à mesure de la croissance, on distribuera souris, jeunes rats ou gerbilles une fois par semaine. Pour les adultes, on distribuera une ou deux souris ou jeunes rats une fois tous les 8 à 10 jours.

 

Sa biologie :

L’adulte mesure en général entre 90cm  et 1,20 m. et son espérance de vie est de 20 à 30 ans. La maturité sexuelle  est atteinte à l’âge de 3 ou 4 ans. C’est à la faveur d’une période de repos que peut avoir lieu la reproduction. Cette période se prépare en augmentant d’abord la fréquence des repas en Octobre, et en réduisant progressivement la durée d’éclairage de 14 à 9 heures. Puis, les serpents ne sont plus nourris (à partir de mi-novembre), et enfin la température du terrarium est abaissée progressivement de 7 à 8°C en zone chaude comme en zone fraîche (à partir de mi-décembre). On retrouvera progressivement les conditions habituelles fin février.

L’accouplement se déroule en général en Janvier puis en Mars. La femelle pond entre 3 à 14 œufs, l’incubation de ces derniers durant entre 80 et 105 jours. Il est possible de laisser la femelle couver sa portée (température maintenue à 30 /31°C), ou bien placer les œufs en incubateur artificiel, sur de la vermiculite humide à une température de 32°C et un degré d’hygrométrie de 80%. Les jeunes s’alimentent après leur première mue.

 

La prévention médicale :

La seule prévention consiste à bien respecter les conditions d’habitat et d’alimentation, ainsi que ses rythmes biologiques. En cas de doute sur sa santé, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire : certains d’entre eux se sont fait une spécialité des reptiles.

Le Python Royal, comme tous les serpents, devra être manipulé avec précaution : on pourra le soulever doucement sans geste brusque à deux mains, l’une le soutenant au niveau de la tête, l’autre au milieu du corps. En cas d’agressivité, il est recommandé de saisir le serpent derrière la tête d’une main et l’autre empêchant le corps de s’enrouler.

Evitez de manipuler un serpent après le repas (risques de régurgitations), durant la mue (risques d’agressivité) ou encore la gestation. Comme tous les reptiles, ce n’est pas un animal domestique « peluche », et sa possession n’est recommandée qu’aux vrais passionnés.

 

Précédent

Suivant