Fiche Poisson N° 1. L’éclairage de votre aquarium

L’éclairage de votre aquarium

Outre de TH et le THca, le pH, le taux de CO2, le chauffage ou encore la  filtration (donc la propreté de l’eau et sa teneur en NH3), un des paramètres les plus importants pour la santé et la qualité de vie de vos poissons est l’éclairage. La lumière est un des paramètres déterminant pour la bonne santé de vos poissons, en particulier le respect des rythmes biologiques, ainsi que pour la croissance de vos plantes (photosynthèse). Pour bien maîtriser cet aspect de l’aquariophilie, il sera important de savoir quel matériel utiliser, comment le positionner, et respecter une durée raisonnable d’éclairage, un spectre lumineux et une intensité lumineuse adaptés. 

 

les qualités du rayonnement utilisé

 

Les caractéristiques à respecter pour un bon éclairage sont essentiellement le spectre lumineux, appelé aussi température (il est exprimé en degré kelvin, ou °K) et l’intensité de l’éclairage (il est exprimé en watt, ou W)

 

  • La température.

 

Pour indication, la référence utilisée est la température du rayonnement solaire, qui est situé aux alentours de 6500 °K. Plus la température de la lampe sera basse, plus le spectre lumineux tirera vers le rouge. A l’inverse, plus la température de votre lampe sera haute, plus le spectre lumineux tirera vers le bleu.

En aquariophilie, il sera important de respecter une température située autour de 6000 °K. Elle sera ainsi assez proche de celle du soleil, sans pour autant trop favoriser la croissance des algues.

 

  • L’intensité lumineuse

 

Elle sera déterminée en fonction de l’exigence de vos plantes.

Certaines plantes exigent une intensité faible : il faudra alors appliquer une puissance de 1 watt pour 4 litres d’eau.

D’autres plantes exigent un éclairage moyen : on préconisera alors une puissance d’éclairage de 1 watt pour 3 litres d’eau.

D’autres encore exigent un éclairage intense : une puissance de 1 watt pour 2 litres d’eau est alors indiquée.

Enfin, pour les plantes exigeant  un éclairage très intense, on appliquera une puissance de 1 watt par litre d’eau.

 

La durée de l’éclairage

 

Il faudra veiller à respecter des périodes d’éclairage maximales de 15 heures. L’idéal étant de n’éclairer votre aquarium que 12 heures. La quantité globale de lumière n’a pas d’importance : il ne faut pas chercher à compenser un éclairage trop faible par une durée plus longue, ou à l’inverse un éclairage trop fort par une durée plus faible.

Evitez absolument les éclairages discontinus, qui perturbent de cycles biologiques de vos poissons comme de vos plantes.

 

Le positionnement de l’éclairage.

 

Dans la nature, l’éclairement est vertical. C’est ce qu’il faudra respecter pour votre aquarium : le système d’éclairage devra être positionné sur le dessus de votre bac. Un réflecteur pourra avantageusement potentialiser l’intensité de la lumière émise. Evitez également de placer une plaque de verre entre la lampe et la surface de l’eau, sous peine de perdre jusqu’à 10% de la puissance lumineuse (voire plus si la plaque est sale…). Evitez également de placer votre aquarium face à une fenêtre, source de lumière latérale qui favorisera la pousse des algues.

 

Les types de lampes.

 

Il existe essentiellement deux types de lampes : les tubes fluorescents et les lampes halogène.

 

  • Les tubes fluorescents.

 

Ce sont les plus classiquement utilisés. Il est important de n’utiliser que des tubes dédiés à l’aquariophilie : En effet, les tubes d’éclairage domestique ne diffusent pas le même spectre de lumière, et ne sont pas adaptés à ce type d’utilisation.

Il convient de les changer deux fois par an, car leur rendement baisse progressivement, de façon invisible à l’œil nu. A défaut, la croissance des plantes est ralentie et celle des algues est favorisée. De façon à assurer une certaine continuité dans le résultat global obtenu, et éviter les variations d’intensité trop brutale, il convient également de ne pas les changer tous simultanément. Un intervalle de un mois entre chaque tube est conseillé.

 

  • Les lampes halogène.

 

Elles sont conseillées quand la profondeur de l’aquarium dépasse 80 cm. Il faut alors une puissance d’éclairage supérieure, et les lampes halogène répondent à cette exigence. Par contre, on veillera à les placer entre 40 et 70 cm de la surface de l’eau, afin d’éviter qu’elles n’influent sur la température de celle-ci. Il faudra également penser à disposer un filtre anti-UV. La durée de vie de ces lampes est d’à peu près un an.

 

Précédent

Suivant