Fiches Conseils Santé Chat

Fiche Chat N° 01. Mon chat son adoption et son arrivée à la maison

Quelques notions de base Le chat est devenu l’animal de compagnie le plus populaire en Europe. S’il a déjà été décrit comme étant un être asocial, de nos jours, les avis ont bien changé à son égard. Bien qu’il soit très différent du chien, le chat a, lui aussi, besoin d’interaction et, surtout, d’affection ! Quand vous adoptez un chaton ou un chat, vous devez décider s’il vivra seulement à l’intérieur ou s’il pourra aller dehors. Les deux situations comportent des avantages et des inconvénients. Les chats qui vont dehors sont plus exposés aux maladies et leur espérance de vie peut être beaucoup plus courte que celle des chats d’appartement, car ils peuvent se faire frapper par une voiture, se faire attaquer par d’autres animaux et attraper des parasites internes et externes, comme des puces, des vers et des otodectes (parasites des oreilles). Par contre, si votre chat ne va jamais dehors, vous devez voir à le stimuler mentalement et physiquement, jouer avec lui et lui faire prendre de l’exercice. Il devra également disposer d’un poteau à griffer et d’une litière propre. Mais peu importe votre décision, il suffit de suivre quelques règles toutes simples pour orienter le comportement de votre chat.

Fiche Chat N°02. Mon chat - son éducation

Le chat n’est pas un petit chien, et cela se vérifie d’autant plus pour son éducation. Si le chien est un animal « hiérarchique » avec un dominant et un dominé, le chat quant à lui est un animal territorial. Cette notion de territoire est fondamentale pour établir une relation harmonieuse entre vous et votre chat.. Votre  maison, appartement ou jardin,  est le territoire que s’approprie votre chat. Il va délimiter sur ce territoire une aire de repos (panier, coussin, couverture ou couette pour dormir), une aire d’alimentation (accès à la gamelle de nourriture et à l’eau), une aire d’élimination ( litière, jardin pour ses besoins) et une aire de jeux (jeux et chasse). En organisant votre espace au mieux, vous allez permettre à votre chat de s’épanouir dans son territoire, et ce quelle que soit la superficie de votre logement.

Fiche Chat N°03. Mon Chat - Son Alimentation

Tout comme nous, notre chat ne doit pas avaler n’importe quoi. Sa santé en dépend, et bien souvent, il vaut mieux « investir » dans une alimentation parfaitement bien équilibrée et de bonne qualité, parfois un peu plus chère il est vrai, mais qui finalement vous fera faire des économies de vétérinaire… et puis de toutes façons, sa santé n’a pas de prix, n’est ce pas ? 

Fiche Chat N°04. Mon chat - Ses tests, ses vaccins et la visite de santé

Votre chat compte sur vous pour être protégé L’un des meilleurs moyens de permettre à votre chat de vivre en bonne santé pendant de nombreuses années est de le faire vacciner contre les maladies félines les plus répandues. Au cours des premières semaines de son existence, votre chat a reçu, par le lait de sa mère, des anticorps qui l’ont immunisé contre certaines maladies. Après cette période, c’est à vous qu’il revient de protéger votre compagnon, avec l’aide et les conseils de votre vétérinaire.

Fiche Chat N°05. Mon Chat - Les soins des Yeux

Les yeux d’un chat en bonne santé sont clairs et brillants. La région entourant le globe oculaire doit être blanche. Signes courants d’une maladie de l’œil Rougeur de l’intérieur des paupières Matière « collée » à la surface ou dans les coins des yeux Œil trouble Œil terne Troisième paupière en travers de l’œil Larmoiement excessif ou sécrétions anormales Poils entourant les yeux mouillés de larmes

Fiche Chat N°06. Mon Chat - Les soins des Oreilles

Une oreille saine est propre et rose pâle; elle ne dégage aucune odeur et contient très peu de cérumen. Examinez régulièrement les oreilles de votre animal. Signes d’une maladie de l’oreille Odeur désagréable L’animal se gratte souvent l’oreille et passe sa patte sur son oreille et sa tête. Sensibilité au toucher souvent accompagnée de douleur L’animal penche ou secoue constamment sa tête d’un côté. Écoulement noir ou jaunâtre Rougeur ou enflure du pavillon de l’oreille ou du conduit auditif Modification du comportement : apathie, abattement ou irritabilité Accumulation de cérumen brun foncé Perte d’équilibre ou d’acuité auditive accompagnée de désorientation Présence de sang ou de débris ressemblant à du café moulu

Fiche Chat N°07. Mon Chat - Le soin des dents

Votre animal domestique compte sur vos bons soins Les progrès en matière de traitement ont fait nettement régresser les maladies infectieuses et autres maladies graves touchant les animaux domestiques. Ce sont désormais les maladies bucco-dentaires – en particulier les maladies parondontales et les maladies gingivales causées par l’accumulation de plaque et de tartre – qui sont devenues le plus grand problème de santé chez le chat et le chien. En l’absence de soins dentaires convenables, on estime qu’à l’âge de 3 ans, 80 % des chiens et 70 % des chats présenteront des signes de maladie bucco-dentaire. Avec votre aide, vos animaux domestiques pourront avoir des dents et des gencives saines toute leur vie, et il suffit de peu de choses pour y parvenir :

Fiche Chat N°08. Mon chat – Comment lui administrer comprimés et sirops ?

Tout comme vous, votre chat sera parfois malade et il est probable que vous deviez lui administrer des médicaments prescrits par votre vétérinaire. L’emploi d’une bonne méthode facilitera la vie de tout le monde. Vous devez toujours suivre rigoureusement les directives que votre vétérinaire vous a données. Vous devez administrer toute la quantité de médicament prescrite et ce, pour toute la durée indiquée par le vétérinaire.

Fiche Chat N°09. Mon chat âgé

La vieillesse n’est pas une maladie Grâce aux progrès de la médecine vétérinaire, à l’évolution des soins et à une alimentation plus saine, les chats vivent beaucoup plus longtemps et en meilleure santé qu’avant. Mais, comme les humains, ils ressentent les effets du temps. Peut-être avez-vous commencé à remarquer que votre chat autrefois si plein de vie semble fonctionner un peu au ralenti. En étant conscient des changements naturels qui surviennent chez votre chat vieillissant et en sachant comment l’aider à vivre en santé et actif, et lui éviter des malaises inutiles, vous pourrez ensemble profiter pleinement de ses dernières années.

Fiche Chat N°10. Comment voit mon chat ?

Nos compagnons ont une perception visuelle de leur environnement et de leur entourage sensiblement différente de la nôtre. Beaucoup de fausses (et de vraies) idées circulent sur ce sujet. De part l’étude anatomique et histologique (structure à l’échelle cellulaire) de l’œil, les vétérinaires ont pu déterminer comment les chats perçoivent les formes, les mouvements, la lumière ou encore les couleurs. Mise au point.

Fiche Chat N°11. L'obésité du chat : une Fatalité

La surcharge pondérale chez le chat est une affection de plus en  plus fréquente dans nos pays industrialisés : stérilisation, erreurs et abus alimentaires, vie sédentaires sont autant de facteurs prédisposant nos compagnons à l’obésité. On parle d’obésité chez l’animal dès que le surpoids dépasse 15% du poids idéal : autant dire que la limite est vite atteinte et même dépassée. 

Fiche Chat N°12. Comment gérer un surpoids chez le chat ?

Comment gérer un surpoids chez le chat ? Les chats ont moins de besoins énergétiques que les chiens, ce qui les prédispose à l’obésité (un chat à des besoins deux fois moins importants que ceux d’un chien de même taille). Il faut rapidement lutter contre tout excès pondéral, non pas du fait de l’apparence physique que donne ce dernier au chat,  mais davantage pour maintenir l’animal en excellent état de santé. En effet, l’obésité favorise l’apparition de pathologies (elle peut par exemple engendrer du diabète) et elle aggrave toutes les pathologies préexistantes. Un important excès de poids diminue donc de façon significative la qualité de vie du chat et son espérance de vie.

Fiche Chat N°13. L'accueil d'un chaton

​​​​​​​– Quel est l’âge d’adoption idéal d’un chat? La plupart des apprentissages et des acquisitions s’effectuent, chez le chat, avant l’âge de 2 mois. Durant ses 2 premiers mois de vie, le chaton est très attaché à sa mère. Cette dernière lui procure sa nourriture, lui permet d’acquérir divers apprentissages dont la propreté et représente un être “rassurant” qui va aider le chaton, non seulement, à explorer son environnement sans crainte mais également à se sociabiliser à diverses espèces (notamment à l’espèce humaine) Ainsi, même si le sevrage alimentaire débute vers 1 mois chez le chaton, il n’est pas conseillé de l’adopter à cet âge. En effet, les divers apprentissages qu’il fait auprès de sa mère ne sont alors pas terminés et ce n’est que vers 2 mois qu’il devient autonome et parfaitement équilibré. Adopter un chaton beaucoup plus jeune risque de décevoir le nouveau propriétaire qui pourrait se retrouver avec un chat  particulièrement peureux, agressif, violent durant les jeux ou encore hyperactif.

Fiche Chat N°14. L'anxiété du chat en milieu clos

Un chat ayant été élevé dans un environnement très stimulant peut ne pas s’adapter correctement à la vie dans un espace beaucoup plus restreint et pauvre en stimulations. Il peut alors développer une certaine forme d’anxiété associée à des troubles du comportement et se mettre à agresser les habitants de l’appartement pour compenser son besoin de chasser.

Fiche Chat N°16. La Stérilisation de la chatte

Beaucoup de propriétaires d’animaux considèrent encore que la stérilisation d’un animal est un acte “contre nature”. Il faut néanmoins savoir que l’ovariectomie de la chatte n’a pas pour seul intérêt de faire disparaître les comportements de chaleurs parfois difficiles à supporter mais qu’elle a également d’inestimables avantages en ce qui concerne l’état de santé futur de votre minette.

Fiche Chat N°19. Malpropreté associée à une pathologie urinaire chez le chat

Un chat qui urine en-dehors de sa litière ne le fait pas forcément pour “ennuyer” ses maîtres” ou “se venger” de quoi que ce soit. En effet, certaines circonstances particulières, comme une vive douleur que peut ressentir le chat à chaque fois qu’il essaie d’uriner, peuvent l’inciter à faire ailleurs que dans la litière, lieu que l’animal aura rapidement associé à sa souffrance. Plusieurs types de troubles urinaires peuvent déclencher de vives douleurs à la miction, parmi lesquels les cystites, les calculs ou encore les tumeurs de l’appareil urinaire.

Fiche Chat N°20. Malpropreté urinaire liée à l’environnement du chat

Le chat est une espèce dite territoriale. Il accorde une énorme importance à son milieu de vie qu’il va séparer en diverses zones : une aire de jeux, une aire d’isolement (où l’animal doit pouvoir rester au calme, éviter tout contact), une aire dédiée à ses repas ou encore une aire d’élimination où il fera ses besoins. Toute modification, tout élément que le chat va considérer comme perturbateur dans “son espace” va énormément le contrarier et pouvoir déclencher l’apparition de malpropreté.

Fiche Chat N°21. Malpropreté urinaire liée à un trouble du développement

La malpropreté urinaire chez le chat fait parfois suite à un événement survenu au cours de ses premiers mois de vie, événement ne lui ayant pas permis de suivre un développement tout à fait normal. Ce type de malpropreté concerne, le plus souvent, des chatons adoptés très jeunes (chaton dont la mère est décédée et élevés au biberon, chatons sevrés et séparés de leur mère trop rapidement et qui n’ont pas pu terminer leur éducation auprès d’elle…

Fiche Chat N°23. Quelle différence entre élimination et marquage urinaire chez le chat ?

Le chat émet des urines de deux façons différentes : ¤ L’élimination Lorsqu’il va à la litière, il flaire le substrat, tourne sur lui-même, s’accroupit puis élimine dans cette position, ce avant de recouvrir ses urines et ses excréments. Ce comportement d’élimination est à différencier du marquage urinaire.